Pluralisme scolaire

Un libre choix pédagogique suppose qu'une pluralité de démarches pédagogiques soient proposées aux enfants et à leurs familles. Et que les enseignants puissent eux aussi travailler selon la pédagogie qui convient le mieux à leur conception de la pédagogie et à leurs valeurs.

Selon l'APAPS, les pédagogies qui répondent le mieux à la demande essentielle d'une école de la République sont celles qui font progresser tous les enfants en réduisant les inégalités (pédagogie de l'équité), qui favorisent en même temps leur épanouissement personnel (pédagogie humaniste) et permettent à chaque jeune de trouver sa place dans la société (pédagogie de l'inclusion, de la réalisation sociale, et de la citoyenneté)

 

Bientôt à Mulhouse

Le besoin de savoir est sans doute la chose la mieux partagée du monde.

Aristote affirmait déjà, au COLLOQUE Affiche2015 22IVe siècle avant notre ère : "Tous les hommes ont un désir naturel de savoir". Plus près de nous, le pédagogue brésilien Paulo Freire écrit: "C'est dans l'incomplétude de l'être qui se reconnait comme tel que se fonde l'éducation comme processus permanent".

De son côté, André Giordan considère que l'homme est "une machine à apprendre" et, pour Bernard Charlot, "naître, c'est être soumis à l'obligation d'apprendre". Et ce, "tout au long de la vie", comme le proclame la volonté inscrite dans le traité de Lisbonne de 2000.

Même si la construction des savoirs renvoie à des processus complexes et multiformes, qui varient en fonction des individus, des situations, des objets d'apprentissage, des finalités de la formation, "apprendre" est une prédisposition naturelle à tout être humain, lui permettant de survivre dans son environnement proche.

 Le collectif organisateur du colloque autour de PÉDAGOGIES DIFFÉRENTES

 

 Dossier d'information et d'inscription:

Programme, contact et tarif

Présentation des intervenants

Présentation des ateliers

Fiche d'inscription recto

Fiche d'inscription verso